Les Junior-Entreprises, un atout professionnel à exploiter

L'équipe PRISMOEconomie et société2 Comments

PRISMO - réussite Junior-Entreprise

[BLOG PRISMO – Article #04] Les atouts des Junior-Entreprises

Les Junior-Entreprises sont des associations étudiantes présentes au sein d’établissements d’enseignement supérieur, qui mettent en relation des étudiants et des professionnels pour réaliser des missions rémunérées dans les domaines étudiés par leurs adhérents. Elles constituent donc un acteur important du marché du travail, simplifiant la mise en relation entre professionnels et étudiants et permettant à chacun de trouver rapidement ce qu’il cherche, que ce soit un prestataire ou une prestation.

Le fonctionnement du réseau Junior-Entreprises

La Confédération Nationale des Junior-Entreprises regroupe aujourd’hui plus de 180 structures en France

La première Junior-Entreprise a été créée en 1967 à l’ESSEC. Le concept s’est ensuite étendu à toute la France, qui compte aujourd’hui plus de 180 Junior-Entreprises et 19 000 étudiants adhérents, mais aussi au reste de l’Europe et du monde, notamment au Brésil où elles sont très actives. Sur le territoire français, elles sont principalement implantées au sein des écoles d’ingénieurs (54,7 %), des universités (20,7 %) et des écoles de commerce (18,4 %), selon le rapport d’activités 2015-2016 de la Confédération Nationale des Junior-Entreprises. Elles réalisent 2 800 projets d’entreprise par an, ce qui est lucratif puisqu’elles comptent aujourd’hui plus de 8 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Quand une entreprise fait appel à une Junior-Entreprise, elle lui confie une mission, qu’un ou plusieurs étudiants devront réaliser. Les typologies de missions sont très variées dans la mesure où la Junior-Entreprise couvre tous les stades de réalisation d’un projet, des études de marché à la mise en vente du produit ou du service. Son fonctionnement est en fait très similaire à celui d’un cabinet de conseil.

Les étudiants qui font partie d’une Junior-Entreprise, en tant qu’adhérents ou administrateurs, sont appelés des Junior-Entrepreneurs. Les administrateurs participent activement à l’activité de la Junior-Entreprise, tandis que les adhérents passent par celle-ci pour effectuer des travaux de consultants pour des entreprises clientes.

Des exemples de Junior-Entreprises et Junior Conseils :

 
Agro Projets Etudes, la Junior-Entreprise de l’ISARA Lyon Synergie, la Junior Conseil de CPE Lyon
Agro Projets Etudes est la Junior-Entreprise de l’ISARA Lyon. Elle traite principalement des études liées au monde de l’agriculture, agroalimentaire, environnement et viti-viniculture. Cependant, ayant des domaines de compétences larges, Agro Projets Etudes a la capacité de s’ouvrir à d’autres demandes pour satisfaire au mieux les besoins de ses clients. Synergie est la Junior Conseil de CPE Lyon. Elle est composée d’élèves ingénieurs innovants, compétents et professionnels spécialisés dans la chimie ou dans les sciences du numérique. Synergie Junior Conseil propose à tout type d’entreprise des études en informatique, robotique et électronique, mais également en chimie, formulation, génie des procédés, analyses et synthèses organiques.

Le réseau des Junior-Entreprises de France est géré par la Confédération Nationale des Junior-Entreprises. Depuis sa fondation en 1969, elle a pour missions de former les Junior-Entrepreneurs, veiller au respect des critères de qualité du Mouvement des Junior-Entreprises, développer les Junior-Entreprises, et promouvoir celles-ci en étendant l’esprit d’entreprise à davantage de jeunes. Elle s’assure également que cet esprit est bien respecté et véhiculé par les Junior-Entreprises. Pour cela, elle a mis en place des audits-conseils annuels au sein de chaque Junior-Entreprise. Son conseil d’administration est composé au total de 2800 étudiants.

Elle apporte aussi un avantage considérable à ses adhérents, de par ses nombreux partenariats avec des groupes prestigieux tels que BNP Paribas, Alten, EY, Engie,… qui lui font bénéficier de formations régulières. Les Junior-Entreprises présentent donc un intérêt autant pour les étudiants que pour les entreprises.

Les apports des Junior-Entreprise aux étudiants

L’objectif visé par les Junior-Entreprises est de faire monter les étudiants en compétences et de favoriser leur insertion professionnelle. Elle leur permet pour cela de réaliser des missions pour des entreprises avant même d’avoir fini leurs études, tout en percevant une rémunération. Excellente occasion pour les étudiants de mettre en pratique leur enseignement théorique et de mettre en œuvre leur savoir et leurs compétences sur le marché du travail, ce qui constitue une opportunité d’allier savoir (connaissances théoriques), savoir-faire (compétences techniques) et savoir-être  (compétences personnelles en entreprise). Ils peuvent ainsi se confronter au monde du travail et remplacer un emploi étudiant régulier par des missions courtes et ponctuelles ; d’où un attrait grandissant pour ce qu’on appelle aujourd’hui la gig economy.

Crédit : Jonna Fransa (Unsplash)

Travailler avec une Junior-Entreprise leur permet donc de s’initier à des tâches professionnelles et entrepreneuriales telles que le management, la gestion d’entreprise, la relation client, etc. Ces missions diverses et concrètes permettent aux étudiants d’être plus à même de faire face aux futures responsabilités qui leur seront confiées quand ils commenceront à travailler. Ces expériences enrichissent de plus leur CV et leur permettent d’élargir leurs carnets d’adresses grâce aux professionnels qu’ils rencontrent au cours de leurs missions, ce qui simplifie grandement leur recherche d’emploi à la sortie de l’école. Concrètement, la CNJE indique que 70% des anciens Junior-Entrepreneurs trouvent un emploi avant même d’obtenir leur diplôme, 75% sont recrutés directement en CDI, et 89% sont embauchés directement en tant que cadre.

Enfin, pour les étudiants qui sont encore à la recherche du métier qui leur conviendra le mieux, effectuer des missions courtes et professionnalisantes est une excellente occasion de découvrir plus en profondeur différents aspects des métiers qui les intéressent. Cela peut même leur permettre de se découvrir de nouveaux centres d’intérêt, ce qui pourra les aider ultérieurement dans leur prise de décision.

L’intérêt d’embaucher les étudiants investis dans des Junior-Entreprises

Si les étudiants en tirent de nombreux avantages, les entreprises ne sont pas en reste : elles ont tout à gagner à passer par des Junior-Entreprises pour trouver des prestataires correspondant à leurs offres. En effet, en plus de fournir des réponses rapides et adaptées aux besoins des entreprises qui les contactent, les Junior-Entreprises ont l’avantage de garantir une main-d’œuvre à moindre coût : les tarifs pratiqués par les Junior-Entreprises sont 3 à 4 fois moins élevés que ceux des cabinets classiques, grâce à un régime social et fiscal favorable.

Employer des étudiants qui ne sont pas encore acteurs du monde du travail a aussi l’avantage d’apporter un regard neuf sur l’entreprise, comme le souligne Nicolas Marko, conseiller en formation continue, qui a fait appel aux services d’Agro Projets Etudes en 2011 : “La fraîcheur de leur regard est vraiment intéressante. (…) Ces étudiants ont mis en avant des éléments dont nous ne nous rendions plus compte. C’était très intéressant de les repérer” (interview réalisée par Le Progrès en 2012).

Enfin, il ne faut pas oublier que le manque d’expérience des étudiants n’en fait pas moins des travailleurs adaptés. En effet, en participant à la gestion déjà semi-professionnelle de la Junior-Entreprise, les Junior-Entrepreneurs développent avant la fin de leurs études des compétences de gestion d’entreprise, auxquelles s’ajoutent de nouvelles compétences pour chaque mission réalisée : relation client, résolution de problèmes, suivi de projet ou encore gestion d’équipe sont autant de tâches qui en font des travailleurs autonomes, responsables et efficaces. Ils développent aussi leur esprit d’équipe au contact des dirigeants avec lesquels ils travaillent. Ils sont ainsi très tôt initiés aux codes, à la culture et aux problématiques d’entreprise.

Crédit : Baim Hanif (Unsplash)

Des étudiants qui se professionnalisent avant l’heure et des entreprises qui font des économies tout en participant à l’entrepreneuriat des nouvelles générations, voilà donc la promesse des Junior-Entreprises. Bien que leur intérêt et leurs apports soient reconnus autant par les étudiants que les entreprises qui en bénéficient, elles manquent encore beaucoup de visibilité et souffrent parfois d’une image faussée voire réductrice, qui ne reflète pas le travail qu’elles effectuent et les objectifs qu’elles visent. Il est donc nécessaire que leurs clients et leurs adhérents concourent à leur mise en valeur en mettant en avant ce qu’elles leur apportent, les Junior-Entreprises constituant un acteur important du marché du travail actuel. C’est d’ailleurs l’objectif de certaines plateformes récentes, comme Prismo, qui travaillent en collaboration avec les Junior-Entreprises afin de les aider à se développer tout en bénéficiant de l’accompagnement et de l’expertise apportés par les Junior-Entrepreneurs.

Pour aller plus loin :

Sources :

2 Comments on “Les Junior-Entreprises, un atout professionnel à exploiter”

    1. Bonjour,
      Merci pour votre commentaire ! Où souhaiteriez-vous développer le concept ?
      Les Junior-Entreprises sont assez répandues dans les grandes écoles en Europe occidentale ; le mouvement s’est également développé ces dernières années en Afrique du Nord. Ces associations apportent de vrais atouts et de réelles compétences aux étudiants !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.