[Recrutement] Épisode 03 : le recrutement dans le monde étudiant face à de nouveaux enjeux

L'équipe PRISMOEconomie et société1 Comment

PRISMO - recrutement monde étudiant

[BLOG PRISMO – Dossier Recrutement • Interview #03] Entretien avec Marie Villard (IUT Annecy) : les nouveaux enjeux du recrutement dans le monde étudiant

 

Aujourd’hui nous rencontrons Marie Villard, du Club des entreprises de l’USMB (Université Savoie Mont Blanc). Nous allons échanger sur l’importance des compétences personnelles dans le parcours de professionnalisation de l’étudiant et le monde professionnel de manière générale. A la fin de cette interview, vous saurez pourquoi il est important de révéler toutes les facettes de sa personnalité !

Interviewée :

Marie VillardPRISMO - Marie Villard portrait est représentante du Club des Entreprises sur la partie IUT de l’USMB. Son rôle est de mettre en application l’organisation et les manifestations du club sur l’IUT, elle est l’interface entre les enseignants, les entreprises et les étudiants. En tant que référente, elle porte la mission du Club : l’insertion professionnelle de chaque étudiant.

Elle organise également de nouveaux événements tels que les déjeuners RH. Le principe est simple : faire rencontrer des responsables RH et des étudiants de diverses formations de l’USMB autour d’un déjeuner informel. Le bilan est sans appel : “l’embauche tient beaucoup à la personnalité”.

Les entreprises sont donc à la recherche de personnalités qui matchent, alors que chaque étudiant doit apprendre à mieux contextualiser son parcours pour valoriser son profil dans son intégralité.

 

Quels sont les process et dynamiques globaux de recrutement dans le monde étudiant ?

Marie : Globalement, la procédure est toujours la même : l’entreprise formalise un besoin via la rédaction d’une offre et la diffuse.

Aujourd’hui, le réseau direct représente toujours une partie importante (environ 25%) des embauches : cooptation, recommandation ou encore renouvellement / reconduction d’expériences. On remarque également que les candidatures spontanées sont toujours appréciées par les entreprises. Elles prêtent particulièrement attention à la démarche.

Les réseaux sociaux professionnels tels que LinkedIn permettent aux employeurs de rechercher des talents mais aussi de vérifier la véracité, l’authenticité d’une candidature d’un étudiant. Un profil bien renseigné sur Linkedin peut être contacté par une entreprise qui recherche. Il permet d’autre part à l’étudiant candidat de construire et gérer une identité digitale. On peut également citer les CVthèques qui permettent aujourd’hui de centraliser tous les profils étudiants et de donner de la visibilité immédiate aux employeurs sur le vivier de candidats disponibles.

PRISMO - recrutement digital (pexels)

Les médias de recrutement, notamment étudiants, ont drastiquement évolué ces dernières années (source : rawpixel.com)

Quelle est la place aujourd’hui du CV et de la lettre de motivation ?

Marie : Le CV reste un incontournable sur le marché du travail mais il doit être bien travaillé pour capter l’intégralité d’une personne, d’un profil. Son format est très important. L’étudiant doit lui donner un titre, ainsi  que 2-3 lignes afin de déterminer un profil et donner un objectif, de la cohérence et de la projection à sa candidature.


En revanche, la lettre de motivation n’est plus un standard. Les employeurs lui préfèrent un mail “pitch” concis de 5-6 lignes, voire une autre accroche engageante et différenciante sur les réseaux. La lettre de motivation est donc reléguée à une pièce jointe détaillant les motivations de l’étudiant candidat. Mais elle peut avoir son importance si elle est bien faite, ce qui est de plus en plus rare. J’ai entendu certains DRH aux Déjeuners dirent qu’ils ne la lisent plus jamais, et préfèrent un rendez-vous téléphonique pour déterminer si l’entretien vaut la peine.

 

Comment et sur quels leviers les entreprises organisent-elles le recrutement des nouvelles générations ?

Marie : Au-delà des nouvelles techniques d’approche digitale, les entreprises ont une volonté de rapprochement. Et de la même façon, l’étudiant a besoin de se projeter dans son futur environnement de travail, c’est pourquoi des visites d’entreprises ou des interventions de professionnels sont fréquemment organisées pour optimiser la rencontre entre étudiants et employeurs.

Cette volonté de rapprochement répond également à la fracture générationnelle qui se fait ressentir entre employeurs actuels et étudiants candidats. Le travail ne revêt plus la même place centrale chez les nouvelles générations qu’il occupait autrefois. Les étudiants cherchent désormais de l’équilibre entre leur vie personnelle et leur carrière, ont des velléités d’indépendance et sont en quête de polyvalence dans leurs projets professionnels.

Les entreprises doivent donc valoriser leur marque employeur pour attirer leurs futurs talents. Elles essaient en permanence de « séduire ». Différents moyens existent : une belle vitrine d’entreprise via leur site institutionnel, faire de leurs employés de réels ambassadeurs via des processus de talent management en interne, mais surtout faire en sorte de multiplier les échanges entre leur entreprise et les candidats.

One Comment on “[Recrutement] Épisode 03 : le recrutement dans le monde étudiant face à de nouveaux enjeux”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.