[Orientation] Épisode 01 : Trouver sa voie

L'équipe PRISMOEconomie et société, Quête de sens et bien-êtreLeave a Comment

[BLOG PRISMO – Dossier Orientation • Épisode #01]
Trouver sa voie

 

L’orientation, et surtout les erreurs d’orientation, représentent aujourd’hui un problème majeur chez les étudiants : en effet, comme nous l’avions déjà évoqué dans notre article sur les erreurs d’orientation à éviter, 80% des étudiants sont mécontents de leur choix de filière (selon une étude de tonavenir.net). Ainsi, même si vous savez quelles sont les principales erreurs commises par les lycéens lors du choix de leur orientation, mais également comment les éviter, il est maintenant important de savoir comment trouver sa voie. De nombreux outils sont à votre disposition pour obtenir les renseignements dont vous avez besoin. Nous avons réuni ici tous les conseils qui nous ont semblé utiles, certains nous venant directement des dix étudiants réorientés ou en cours de réorientation que nous avons interrogés à cette occasion. Trois d’entre eux font d’ailleurs l’objet d’un portrait qui retrace leur parcours, leurs difficultés et leurs choix: Andréa, Coralie et Léa.

 

Déterminer un domaine ou un métier pour trouver sa voie

  • Introspection et tests de personnalité

Pour savoir quel domaine et quel métier vous correspondent le mieux, il est important que vous commenciez par apprendre à mieux vous connaître. Pour cela, il est conseillé de passer par une phase d’introspection et d’entreprendre des tests de personnalité. Pour savoir comment vous y prendre et quels tests passer en priorité, vous pouvez jeter un œil à notre article sur les compétences personnelles. Une fois ce travail fait, vous aurez une meilleure connaissance de votre personnalité et de vos goûts, et pourrez commencer à réfléchir aux domaines qui vous attirent.

  • Tests d’orientation

Néanmoins, comme le spectre des métiers reste extrêmement vaste, il est recommandé de passer des tests d’orientation, comme ceux de Studyrama, l’Etudiant, l’Onisep ou lesmetiers.net, qui feront eux-mêmes le travail d’association entre votre profil et les métiers vous correspondant le mieux.

Crédit : Grovemade (Unsplash)

  • Fiches métiers (1/2)

Une fois que certaines idées commenceront à germer en vous, vous pourrez passer à l’étape suivante : lire et comparer un maximum de fiches métiers (celles des quatre sites cités ci-dessus sont particulièrement détaillées et nombreuses). Analysez ce qui vous attire dans chaque métier et ce qui vous freine. Déterminez quels points sont non-négociables pour vous (déplacements, salaire, variété des missions, travail de terrain…) et sur quels points vous restez flexible. Ainsi, non seulement vous approfondirez votre connaissance de vous-même et de ce qui vous correspond, mais vous commencerez aussi à déterminer quels métiers pourraient être faits pour vous.

Exemple de fiche métier : designer industriel – lesmetiers.net

  • Rencontres avec des professionnels 

Vous pouvez enfin rencontrer des professionnels, comme l’ont fait Adèle et Léa, si les ressources informatiques ne suffisent pas à répondre à vos questions. Cela vous permettra également d’avoir une approche plus concrète du métier en question, notamment si vous obtenez d’eux qu’ils vous laissent observer une de leurs journées-type pour avoir un aperçu de leur quotidien.

 

Trouver sa voie passe aussi par un choix de filière

Une fois confiant quant au métier que l’on souhaite exercer, le travail d’investigation est loin d’être terminé – il est nécessaire de savoir dans quelle filière s’engager : quel diplôme est le plus adapté à son projet professionnel, quel type d’enseignement convient le mieux…

  • Fiches métiers (2/2)

Pour cela, déterminez d’abord l’étendue de vos choix. Heureusement, toutes les fiches métiers précisent quelles études sont nécessaires pour atteindre le poste concerné, ce qui vous procure déjà une importante source d’informations.

Exemple de fiche formations : UX designer – Abilways Digital

  • Analyse de chaque filière possible

Comparez ensuite toutes les possibilités qui s’offrent à vous et renseignez-vous sur chacune d’elles, en analysant différents points : les débouchés propres à chaque filière, le niveau requis pour être accepté, la charge et l’intensité du travail, la durée des études, le prix, le nombre d’écoles de ce type dans votre pays, etc. L’Onisep, entre autres, propose un dossier très détaillé sur toutes les possibilités d’études supérieures après le bac : courtes, longues, spécialisées, généralistes, etc. Il est aussi très important d’être conscient de l’intensité de l’encadrement de chaque type d’enseignement, et de celui qui vous conviendra le mieux, afin d’éviter l’erreur qu’a faite Laetitia : elle pensait avoir besoin de l’encadrement d’un BTS, mais s’est rapidement sentie étouffée et a opté pour la fac lors de sa réorientation, pour avoir davantage de liberté et d’autonomie.

  • Rencontres avec des étudiants 

Essayez de rencontrer des étudiants qui sont passés par les voies souhaitées pour connaître leur avis, notamment en ce qui concerne la difficulté des études ou l’ambiance qui règne dans leur école, et avoir une idée globale de ces filières et de comment vous vivrez vos études en tant qu’étudiant dans ces écoles.

Crédit : Seton Hall University

  • Conseils de professeurs

Andréa recommande également de trouver dans votre école un professeur à l’écoute pour lui demander conseil, notamment si vous avez déjà entamé vos études supérieures. Les réorientations étant en effet courantes, certains seront bien renseignés sur les autres filières envisageables après votre première année, notamment celles qui vous accepteront directement en deuxième année.

 

Trouver sa voie, c’est également décider d’une école

Une fois la filière choisie, il vous restera une dernière étape à franchir : le choix de l’école. Pour cela, plusieurs possibilités s’offrent à vous.

  • Évaluation des établissements d’enseignement supérieur

Regardez les classements des écoles, s’il s’agit de grandes écoles ou de classes préparatoires notamment. Les établissements y sont notés selon différents critères ; à vous de voir quels critères vous importent et lesquels vous semblent moins essentiels.

Par exemple, l’Etudiant classe les écoles de commerce selon de nombreux critères (débouchés, satisfaction des diplômés, excellence internationale, ouverture internationale, reconnaissance académique, etc.), qui se déclinent eux-mêmes en sous-critères, comme sur l’image ci-contre.

  • Contact avec les écoles

Renseignez-vous sur chaque école que vous avez présélectionnée en établissant une liste de critères précis, pour déterminer si elle correspond bien à vos attentes. Vous pouvez pour cela entrer en contact avec le responsable de la formation souhaitée (ou tout autre membre du corps enseignant) pour obtenir des réponses à vos questions, comme Andréa le préconise.

  • Contact avec des étudiants

Enfin, n’hésitez pas non plus à aborder des étudiants (ou anciens étudiants) de l’école visée. Il existe par exemple un grand nombre de groupes d’étudiants sur Facebook, propres à chaque école, chaque filière et parfois même chaque année spécifique.

 

Vous avez maintenant de nombreuses pistes pour trouver votre voie. Néanmoins, n’oubliez pas que l’erreur reste possible : ces outils sont là pour vous aider à faire le tri entre toutes les possibilités que vous avez et à vous tourner vers ce qui vous correspondra le mieux, mais trouver sa voie prend souvent du temps. Alors accrochez-vous et souvenez-vous que même si vous vous trompez lors de votre premier choix, cela n’aura rien de dramatique ni d’irréversible : si aucune des étudiantes interrogées n’a été satisfaite de sa première filière, aucune ne regrette de l’avoir suivie. Elles en ont toutes retiré du positif : un diplôme, des connaissances, une méthode de travail… Des compétences transférables à d’autres domaines ! Alors ne vous mettez pas trop la pression, inspirez-vous des conseils donnés dans nos deux articles, et si vous souhaitez vous inspirer de parcours concrets d’étudiants s’étant réorientés, vous pouvez jeter un œil aux portraits détaillés de trois des étudiantes interrogées : Andréa, Coralie et Léa.

 

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.